Pages

5.12.12

Français + à table! Bien nourri, bien joué


Logo Français +, nous faisant remarquer que
le cours de français chez COOPLEM est beaucoup plus que les classes.
Peut-être Caroline Borges racontait quelque chose de drôle.
Regardez la tête que font les autres...
Photo: Wendel Rodrigues
Sous les cris de « vraiment phénoménal » et de « soirée inoubliable », la seconde intervention de FRANÇAIS + a eu lieu samedi dernier au restaurant « l’Atelier du Chef ». Après invitation des élèves COOPLEM à ce qu’ils viennent parler français autour d’une table, la jonction de l’utile à l’agréable, le chef Lionel Ortega a ouvert les portes de son restaurant le premier décembre pour que cette manifestation culturelle ait lieu. Comme résultat, on a fait salle pleine, malgré que seulement le tiers des réservations ait été fait… et on a pu parler français.
Mais qu’a-t-il tant fait régaler les gens ? Le menu proposé par Ortega a été spécialement conçu pour cette occasion. En entrée, salade de tomates pelées, avec des croutons de fromage et des noix flambées. Comme plat de résistance, deux choix incontournables : soit le filet de sole escorté d’un risotto de tomates et des légumes confites ; soit le filet mignon accompagné de purée fromage et légumes au caramel. Le dessert, lui aussi a valu un détour : le brownie et son inséparable glace à la crème ont eu aussi l’honneur de exaucer les sens des francophiles occupant tout le secondétage de l’établissement. Or, un menu français destiné à un public de très bon goût ne pouvait pas éconduire quelques verres de vin, à la fois rouge, rosé ou blanc, selon le mets qui a été présenté aux convives ; cerise sur gâteau d’une nuit totalement délicieuse.
La salle étant pleine, certains ont dû s'asseoir ailleurs...
Photo: Wendel Rodrigues
Touchant à l’ambiance, on peut dire qu’il y avait un mixte de rencontre, de happy hour – étant donné que certains sont allés tout droit au resto à l’issue de leurs classes – mais aussi de découverte de nouveaux amis ainsi que de ses propres capacités linguistiquesAdriani Tiussi a profité de l’occasion pour reprendre contact avec son français trois ans après la remise de son diplôme. Invitée au dîner par son amie Ana Lúcia, celle-ci étudiante du prépaDELF à ÁguasClaras, elle a dit que grâce à des événements pareils, elle a repris le goût de parler français. En outre, elle a pu faire quelques importantes recommandations aux étudiants futurs touristes à Paris : où aller, en quelle saison y aller, comment faire pour sauver des euros entre autres.
De même, le témoignage de Wendel Rodrigues nous dessine aussi un excellent portrait de ce que fut la soirée. À travers une réaction aux réseaux sociaux, il juge que « c'était une soirée inoubliable, bien sûr ! Une expérience très intéressante, une nouriture fantastique et avec des gens formidables! » Encore beaucoup d’autres déclarations spontanées font croire que le projet procure aux élèves la douceur des fruits de la saison, en dépit des commentaires « amers » sur les ennuis de la grammaire française. Cependant, il faut toujours penser aux philosophes grecs, nous signalant qu’au même temps que les fruits de l’éducations sont doux, leurs racines sont extrêmement âcres. Et comme on ne mange pas de racines, éprouvons donc la douceur de ces chairs.
L’occasion a été aussi très opportune pour décerner le lauréat de l’année à Luiz Henrique Lisboa Marto. Il a gagné une bourse d’études de COOPLEM pour le premier semestre 2013 après avoir participé au quiz culturel du IIICOOPFESTIVAL, qui se réalisa exactement trois mois avant ce dîner d’honneur. Très ému au moment de recevoir son lauréat, il s’est limité à dire « grand merci ».

Et Emmanuel s’utilise lui aussi des mots de Marto pour prendre congé de vous, voire féliciter l'initiative de Caroline Borges et de Tatiana Figuerêdo à l'organisation de cet événement. L’année 2012 est sur le point de finir; le monde en ira de même, selon les Aztèques. Si on survit à la seconde hécatombe de ce siècle, on aura la chance d’entamer 2013 avec d’autres chances de pratiquer notre français. Car comme vous le savez, parlez FRANÇAIS +, c’est encore plus super !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire