Pages

23.1.13

Ces homographes qui nous virent la langue et la tête

S'il y a quelque chose qui rend belle la langue française, il faut bien l'avouer, c'est la découverte des différences de ces mots se ressemblant mais appartenant á des familles de mots totalement différentes. Avec vous, les homographes non homophones!
Voici un bel exemple:
"Sortant de l’abbaye où les poules du couvent couvent, je vis ces vis. Nous portions nos portions, lorsque mes fils ont cassé les fils. Je suis content qu’il vous content cette histoire. Mon premier fils est de l’Est, il est fier et l’on peut s’y fier, ils n’ont pas un caractère violent et ne violent pas leurs promesses, leurs femmes se parent de fleurs pour leur parent. Elles ne se négligent pas, je suis plus négligent. Elles excellent à composer un excellent repas avec des poissons qui affluent de l’affluent. Il convient qu’elles convient leurs amis, elles expédient une lettre pour les inviter, c’est un bon
expédient. Il serait bien que nous éditions cette histoire pour en réaliser de belles éditions."

Voyons aussi aussi quelques exemples d’homographes de même prononciation (Homographes homophones)

"Cette dame qui dame le sol Je vais d'abord te dire qu'elle est d'abord agréable. A Calais, où je calais ma voiture, le mousse grattait la mousse de la coque. Le bruit dérangea une grue, elle alla se percher sur la grue. On ne badine pas avec une badine. en mangeant des éclairs au chocolat à la lueur des éclairs. En découvrant le palais royal, il en eut le palais asséché, je ne pense pas qu'il faille relever la faille de mon raisonnement."

Ah, et il y a aussi celui-là:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire