Pages

21.5.12

Que dire de bon au sujet de Brasilia?


Les toilettes du nouveau marché de Torre de TV sont déjà dans des conditions précaires

Nous qui vivons, aimons détestons et respirons Brasilia, on aura bien sûr un tout petit grain de sel à ajouter au sujet de notre capital. On ressent bien les difficultés, on vit avec tous nos problèmes, notamment touchant à la précarité et au collapse de la prestation des services publics. Si on fait un sondage afin de mesurer notre Bonheur intérieur brut, on retrouvera certes des chiffres pas très différents du PIB de Rwanda car on ressent quotidiennement que les impôts payés par tous les contribuables intra-muros ne changent pas d'un iota la médiocrité de la contrepartie reçue du pouvoir public, ceci ne s'appliquant pas qu'à l'instant présent.

Ce nonobstant, l'agence officielle du gouvernement Agência Brasília a annoncé, ce matin, l'arrivée à la Capitale de l'espoir d'un reporter et d'un journaliste du magazine GQ. Le motif de cette visite consiste à faire un tour dans les sites touristiques les plus importants de la capitale, avec pour objectif faire découvrir aux Français le potentiel touristique de cette ville encore fort méconnue au Brésil et en outre-Atlantique, malgré la saga de sa construction.

La seule entrave, c'est ce qu'ils risquent de trouver ici...
à peine inaugurée et sur le point d'être fermée à la visitation publique faute d'infrastructure
une vieille moquette moisie, des cafards partout dans les loges et des fauteuils déchirés
Pas de commentaire ci-contre!
Est-ce possible de faire belle allure sur les pages de GQ? À voir la publication.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire