Pages

8.8.11

Les éphémérides du jour

LISEZ BIEN CE COMMENTAIRE:
"Si vous avez aimé la bataille de Post-it inspirée de Space Invaders que s'était livrée Ubisoft et la BNP, vous allez adorer la nouvelle guerre du pixel art qui oppose cette fois GDF et la Société Générale!


Situées toutes deux dans le quartier de la Défense à Paris, la Société Générale et GDF se livrent à un petit jeu consistant à organiser une bataille de créations pixel art à l'aide de Post-it. Faisant preuve d'un incroyable talent, les salariés des deux entreprises se sont lâchés !"

Pas grand-chose à faire...

Dans le marché financier,
"Dans le sillages des Bourses européennes, très nerveuses, Wall Street a ouvert en forte baisse, lundi 8 août. Avant l'ouverture de la Bourse de New York, la plupart des places européennes sont repassées dans le vert quelques minutes après les premiers échanges, les interventions des dirigeants des finances du G7 et de la Banque centrale européenne semblant avoir évité un mouvement de panique. Mais les Bourses reperdaient du terrain dans la matinée, signe que les investisseurs ne sont pas convaincus."



Et en Somalie, au même instant que ces gens rigolaient avec l'emplacement que vous faites de votre thune et que d'autres s'inquiétaient d'avoir perdu de 0,3% son patrimoine de quelques milliers de dollars, euros, réals brésiliens...
 
"La plus sévère crise humanitaire dans le monde aujourd'hui." C'est ainsi que l'ONU a qualifié, mercredi, le drame qui se déroule actuellement dans la Corne de l'Afrique. Cette péninsule, qui s'étend depuis la côte sud de la mer Rouge jusqu'à la côte ouest de la mer d'Oman, est frappée par une sécheresse de grande ampleur qui, en affectant la production locale, touche près de 12 millions de personnes. L'ONU a fait état jeudi d'une propagation de la famine à trois nouvelles zones de Somalie, dont Mogadiscio, la capitale. Cette crise alimentaire peut potentiellement dépasser par son ampleur celle qu'avait connue l'Ethiopie en 1984. A l'époque, un million de personnes étaient mortes, malgré un important élan de solidarité. "La situation risque de durer des semaines, voire des mois", a prévenu jeudi le ministre des affaires étrangères français, Alain Juppé. Selon l'ONU, la famine devrait persister au moins jusqu'en décembre 2011.




...et pourtant. On ne s'inquiète des millions lorsqu'il ne s'agit du Dieu du pognon. Le reste, ce sont de mauvaises nouvelles dont on ne veut plus entendre parler.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire