Pages

21.6.10

La moutarde monte au nez! Que l'on gagne ou que l'on perde!

Comme nous l'avons vu hier, ce n'est pas que Dunga qui distribue des marrons à droite et à gauche. Lors de la conférence de presse d'hier, le sélectionneur brésilien a traité, en off, le journaliste Alex Escobar, de Rede Globo, d'enculé de merde (cagão de merda).







Hier même, quand le Brésil dressait les éléphants, il y a eu cette note des mots de Anelka sur M6:






Un jour avant, regardez ce qu'a fait la une du journal L'équipe:






Si vous ne saviez pas comment on dit "tenso" en français, voici la réponse: "C'est chaud!", ou si vous préférez, "C'est lourd!"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire